Accueil » Les mamans cantines, les deuxièmes parents des écoliers togolais

Les mamans cantines, les deuxièmes parents des écoliers togolais

Rédigé par : Gapola

L’alimentation scolaire fait un bien fou aux écoliers dans toutes les régions du pays. Elle combat depuis des années maintenant la faim et la malnutrition à l’école. Les mamans cantines en sont pour quelque chose.

D’ici 2025, le gouvernement veut faire 300 000 élèves bénéficiaires du programme de cantines scolaires. Il est appuyé financièrement et techniquement par le Groupe de la Banque mondiale à hauteur d’environ 22 milliards de francs CFA.

Le rôle des mamans cantines

Elles sont indispensables pour le succès de ce programme national. Leur implication est essentielle à plusieurs niveaux. D’abord pour l’achat des aliments. Les responsables les associent à l’acquisition des condiments auprès des producteurs locaux.

En effet, la loi de l’alimentation scolaire mise en place par le gouvernement demande à ce que les écoliers mangent sain et donc mangent local. Les produits bio sont davantage utilisés pour la cuisson, ils sont directement achetés auprès des cultivateurs.

Ensuite, pour la préparation des repas. Ces mamans recrutées et formées sur les bonnes pratiques de cuisine sont responsables de la préparation des repas délivrés dans les cantines. Leur expertise culinaire et leur connaissance des pratiques alimentaires locales sont précieuses pour garantir que les repas sont nutritifs, équilibrés et adaptés aux besoins.

Elles gèrent les ressources

Ce sont également les mamans cantines qui s’occupent de la gestion des ressources et de la logistique nécessaire à la préparation des repas, y compris la gestion des stocks, la planification des menus, la cuisson des aliments et la distribution des repas aux élèves.

L’initiative crée de l’emploi pour elles et renforce leur autonomisation économique. Mais elles sont choisies surtout pour leur instinct maternel, leur prédisposition à bien comprendre les enfants et à cerner ce qu’ils veulent, à savoir comment les dorloter pour leur donner le goût au repas et les retenir pendant longtemps dans le système éducatif.

Bilan de l’année passée

Tout au long de l’année 2022-2023, les cantines scolaires ont délivré 22 millions de repas à environ 218 500 élèves. Les bénéficiaires ont progressé de 65 % comparativement au nombre de 2022 qui est de 132 153 élèves servis.

Les écoles touchées ont également connu une croissance de 40 % en 2023. Elles sont passées de 906 en 2021-2022 à 1 284. Toujours en 2023, l’Anadeb a formé 3 288 mamans cantines à l’hygiène et à la préparation des mets.

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. AcceptER Lire Plus....

Politique de confidentialité et de cookies