Accueil » Togo : Un hackathon lancé à Lomé pour le DUI e-santé

Togo : Un hackathon lancé à Lomé pour le DUI e-santé

Rédigé par : Gapola

Dans le cadre du DIU e-santé, le hackathon 2024 a été lancé lundi 10 juin 2024, à Lomé. Ce Diplôme Inter Universitaire (DIU) organisé par les Université de Lomé, de Bamako, d’Abidjan  et de Dakar, est un cadre d’apprentissage professionnel en e-santé et fait la promotion des projets de santé et de la santé digitale.

Les participants au hackathon des 14 pays d’Afrique francophone du continent vont mettre en application du 10 au 13 juin 2024, à Lomé, ce qu’ils ont appris à distance pendant 100 heures, sur les bases méthodologiques et conceptuelle de la e-santé, les domaines d’applications de la e-santé et l’innovation et gestion de projet/startup.

”Comme c’est un diplôme à passer, il y a d’abord eu des cours. Ces cours ont été faits en ligne depuis le début du mois de mai et maintenant la phase d’évaluation se fait sous la forme d’un hackathon, qui est une sorte de compétition. Il s’agit d’un concours qui va mettre les candidats devant des conceptions de projets dans le domaine de la santé et de la santé digitale ”, a expliqué Kokou Adambounou, biophysicien, spécialiste en télémédecine et coordinateur local du DIU de e-santé en Afrique au Togo.

Ainsi, au terme du hackathon soutenu par la Fondation Pierre Fabre, les meilleurs étudiants seront primés et des diplômes remis aux participants pour un développement cohérent, harmonieux et durable de la santé digitale au bénéfice des populations et faire émerger des innovations alignées sur les stratégies de santé en Afrique.

” Cette cérémonie est importante parce que le hackathon constitue la phase finale de la formation. Les prix ne seront pas décernés par pays mais par profil de formation qui concerne aussi bien les médecins que les informaticiens et les administrateurs ”, a indiqué Prof Adambounou.

En effet, la e-santé est l’utilisation des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) pour réaliser la santé à distance.

” Cela veut dire qu’il y a des concepts de santé et des concepts en informatique. Les médecins n’ont pas toutes les bases pour concevoir les applications. Donc les médecins donneront les idées par rapport à leurs besoins et les informaticiens vont donner des idées à mettre en place des applications et des logiciels. Et la mise en application va être vérifiée par les médecins qui vont chercher si ça répond à leurs besoins afin d’optimiser la prise en charge de leurs patients ” a-t-il déclaré.

Réservé aux décideurs du secteur de la santé, aux professionnels de la santé et du numérique et aux acteurs des startups en e-santé digitale, le DIU e-santé permet de connaitre les domaines d’application de la e-santé alignés sur les priorités de santé des pays et contribuant à l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD), d’acquérir des connaissances sur l’innovation, le cycle de vie d’une startup, la gestion des projets et la conduite du changement, d’apprendre à élaborer des projets de e-santé structurant et viables à l’échelle nationale.

@gapola

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. AcceptER Lire Plus....

Politique de confidentialité et de cookies